La culture numérique peut aider par des simulations à résoudre objectivement des problèmes en mettant de côté tout sentiment du parti pris. Mais malheureusement les esprits ne sont pas encore ouverts vers cette réalité. Cette carence pourrait être la cause des tiraillements que nous observons

actuellement dans la sphère politique congolaise sur les articles précités. Pourtant le texte paraît simple et clair mais son interprétation divise la classe politique par ce que chacun le tire de son côté ; ce qui a conduit à la saisine de la Cour Constitutionnelle. 

En effet, l’analyse pour une prise en charge numérique de l’interprétation desdits articles retient deux variables binaires (pouvant prendre un état à la fois soit 1-Oui, soit 0-Non) que prévoit la constitution.  Il s’agit de:

- Délai constitutionnel

- Vacance au sommet de l’état

Ces deux variables produisent logiquement quatre éventualités (2 exposant 2). Et pour une éventuelle prise de décision, elles doivent être imbriquées de la manière suivante :

A- Délai constitutionnel respecté et Vacance au sommet de l’état ;

B- Délai constitutionnel respecté et  Non vacance au sommet de l’état ;

C- Non-respect du délai constitutionnel et Vacance au sommet de l’état ;

D- Non-respect du délai constitutionnel et  Non vacance au sommet de l’état.

La conséquence logique de ces quatre possibilités annonce quatre sorties ou décisions:

1- Le Chef de l’état en fonction reste en place;

2- Le Président du sénat dirige une transition ;

3- Passation du pouvoir entre l’ancien Président et le nouveau Président élu ;

4- Passation du pouvoir entre le Président du sénat et le nouveau Président élu.

L’énoncé ci-haut présenté aboutira au fonctionnement logique de la machine avec quatre segments. Dans sa marche, l’accès à un segment se fera sans ambiguïté tel que si un segment est vrai, les autres deviennent faux.

Si A alors 4

 (Si Respect du délai et vacance alors passation entre le Président du sénat et le nouveau Président élu).

Si B alors 3

  (Si Respect du délai et Non vacance alors passation entre le nouveau président élu et l’ancien).      

Si C alors 2

 (Si Non-respect du délai et Vacance alors le Président du sénat dirige une transition).

Si D alors 1

 (Si Non-respect du délai et Non vacance alors le Chef de l’état en fonction reste en place).

Cette machine théorique représente tous les cas de figure et propose pour chaque cas, une décision à prendre. L’arrêt de la Cour Constitutionnelle y est également repris. D’après cette machine logique, le Chef de l’état en fonction reste en place.

 

Article poster par le Chef de Travaux Toussaint KAYAMBA I. sur son compte Facebook.  

Newsletter

Souscrivrez à notre Newsleter et soyez informez de nos dernières nouvelles.

Contactez nous

Suivez nous

Nous sommes sur les réseaux-sociaux. Suivez nous & soyez connectés.