Un algorithme est une suite finie et non ambiguë d’instructions et d’opérations permettant de résoudre une classe de problèmes. Le mot algorithme vient d’Al-Khwârizmî (en arabe : الخوارزمي), nom d’un mathématicien persan du IXe siècle.
Le domaine qui étudie les algorithmes est appelé l’algorithmique. On retrouve aujourd’hui des algorithmes dans de nombreuses applications telles que le fonctionnement des ordinateurs, la cryptographie, le routage d’informations, la planification et l’utilisation optimale des ressources, le traitement d’images, le traitement de textes, la bio-informatique, etc.

Un algorithme est une méthode générale pour résoudre un type de problèmes. Il est dit correct lorsque, pour chaque instance du problème, il se termine en produisant la bonne sortie, c’est-à-dire qu’il résout le problème posé.

L’efficacité d’un algorithme est mesurée notamment par :
  • sa durée de calcul ;
  • sa consommation de mémoire vive (en partant du principe que chaque instruction a un temps d’exécution constant) ;
  • la précision des résultats obtenus (par exemple avec l’utilisation de méthodes probabilistes) ;
  • sa scalabilité (son aptitude à être efficacement parallélisé) ;
  • etc…
  Les ordinateurs sur lesquels s’exécutent ces algorithmes ne sont pas infiniment rapides, car le temps de machine reste une ressource limitée, malgré une augmentation constante des performances des ordinateurs. Un algorithme sera donc dit performant s’il utilise avec parcimonie les ressources dont il dispose, c’est-à-dire le temps CPU, la mémoire vive et (aspect objet de recherches récentes) la consommation électrique. L’analyse de la complexité algorithmique permet de prédire l’évolution en temps calcul nécessaire pour amener un algorithme à son terme, en fonction de la quantité de données à traiter.

Dans le cadre de la première édition d’algorithme sociodémographique organisé par l’ISIPA, il été demandé aux étudiants de faire des recherches sur terrain dans des domaines divers, enfin de détecter des problèmes sociale, éducatif ou économique, de les traduire en algorithme et proposer une solution informatique adapter.

Apres seulement trois mois d’apprentissage de la science du millénaire, grâce à cette initiative nos étudiants ont fourni des efforts remarquables. De la décente sur terrain à la collecte des informations, en passant par la traduction des problèmes en algorithmes et pour finir la programmation dans un langage spécifique.

Prof. Doc.Casimir ILUNGA KASAMBAY
Directeur Général

CT. Claude KIKUATI NTOTILA
Secrétaire Général Académique

CT. Toussaint KAYAMBA ILEMBEJEKA
Chef de Section Science informatique (Hote)

A lire également

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.